Point.
de.
chute.

Point de chute est née au printemps 2020 du désir d’offrir aux poètes qui commencent, qui tâtonnent, une cabane où reprendre leur souffle et chercher leur voix. Chacun∙e choisit son matériau, monte, descend, détruit, refonde, rabote, ajuste. Nous faisons feu de tout bois : intermittences de blanc, planches mal ajustées, clous qui dépassent, tout ce qui sonne, résonne. Peu de notes – à peine le bruit des mots qui chutent. Ces cabanes, nous les reconstruisons ensemble chaque automne et chaque printemps.

Suivez-nous sur Instagram et Facebook pour être au courant de nos dernières publications.

Couverture du dernier numéro.

Sommaire : n°5

Automne 2022 · 70 pages · 7 euros · ISSN : 2729-4943

  • Camille Ruiz · « terre rouge »
  • Alexia Vergès · « Déjà loin sur l’A6 »
  • Héloïse Brézillon · « Les lieux qui m’ont sculptée ont perdu leur tranchant »
  • Aimée Goussot · « Carnet de bord. Fragments du rêve lucide »
  • Norah Benarrosh Orsoni · « Fantômes »
  • Margaux Lallemant · « Gros mots »
  • Viola Lo Moro (traduit de l’italien)
  • Toby Sharpe (traduit de l’anglais, Royaume-Uni)

Couverture de Laëtitia Deleuze.

Lire la revue

En librairie chez...

Les librairies peuvent nous contacter par mail (cf. infra) pour commander la revue (30% de remise, franco de port).

Se procurer la revue

Chaque numéro coûte 7 euros, avec 3 euros de frais de port en sus pour la version papier. Vous pouvez souscrire à un abonnement annuel, par lequel vous recevrez à la fois le numéro de printemps et le numéro d’automne pour 14 euros sans frais de port.

Toutes les commandes sont à passer sur HelloAsso.




Soumissions

Les soumissions ouvrent du 15 janvier au 15 février pour le numéro de printemps et du 1er au 30 septembre pour le numéro d’automne. Elles se font uniquement via ce formulaire. Avant de nous envoyer leurs textes, nous invitons les auteur∙ices à lire la revue afin de s’assurer que leurs créations sont en harmonie avec l’esprit de Point de chute : ce qui nous intéresse avant tout autre aspect (politique, social...) est la qualité littéraire des textes et le travail de la langue. Nous ne recevons pas les poèmes isolés, ni les recueils déjà constitués : merci, donc, de nous adresser une suite cohérente de poèmes d'une longueur de 5 à 8 pages A5. Tout texte retenu fera l’objet d’un retravail avec son auteur∙ice. Nous n’acceptons plus les envois de textes par courrier ou courriel.




L’équipe

Derrière Point de chute se trouvent, par ordre alphabétique : Stéphane Lambion, Victor Malzac et Joep Polderman. Ensemble, nous discutons de chaque texte que nous recevons et, au croisement de nos sensibilités, prenons nos décisions de manière collégiale. Point de chute est le fruit de nos efforts croisés et de notre désir commun de poésie.

Pour nous contacter (aucun texte soumis par courriel ne sera lu) : revuepointdechute arobase gmail point com.

Auteur∙ices

  • Norah Benarrosh Orsoni écrit des poèmes, un roman, des documentaires sonores, des performances. Elle rêve d’être traductrice et de traverser les Etats-Unis ; elle a été anthropologue.
  • Héloïse Brézillon est poétesse-performeuse, autrice de S-F. et doctorante en recherche-création. Elle est la cofondatrice du podcast et de la scène de poésie Mange Tes Mots.
  • Aimée Goussot est née en 1997. Depuis, elle a admiré quelques couchers de soleil, beaucoup lu, et parfois couru sous la pluie. Elle a précédemment été publiée dans la revue Cavale.
  • Margaux Lallemant vient d’un village où la couleur du ciel alimente l’encre des stylos. Elle écrit de la poésie, la déclame en dansant. Elle anime le podcast Poésie S.C.H.L.A.G*.
  • Viola Lo Moro est une poète lesboféministe membre de la Libreria Tuba. Elle codirige la collection Mosche d’oro et a publié deux recueils : Cuore allegro, Luoghi amati (Giulio Perrone Editore). C’est Sara Balbi Di Bernardo qui traduit ses poèmes dans le n°5 de Point de chute.
  • Camille Ruiz a grandi dans la Drôme et vit aujourd’hui au Brésil. Elle écrit, traduit, compose, marche beaucoup et s’occupe de son chien, entre autres.
  • Toby Sharpe est un auteur et éditeur queer londonien. Il a co-créé Project Myopia, une initiative visant à diversifier les curricula universitaires. C’est Samuel Ferrer qui traduit ses poèmes dans le n°5 de Point de chute.
  • Alexia Vergès est étudiante en scénographie aux Arts décoratifs (ENSAD) de Paris. Elle écrit principalement de la poésie (à venir : angle morte, éd. Béton-Plage) mais aussi des pièces de théâtre.



Numéros précédents

  • Numéro 4 (Sidney Cadot-Sambosi, Sara Balbi Di Bernardo, Sylvain Jamet, Lola Arrouasse, Antoine Bertot, Rina Kenović, Anne Bosveld, Phoebe Giannisi)
  • Numéro 3 (Sibylle Bolli, Alix Leridon, Sylvain Milliot, Camille Sova, Victor Malzac, Eli Desanlis, Wendy Chen, Ayat Abou Shmeiss)
  • Numéro 2 (Bilal Moullan, Selimah Atallah, Lénaïg Cariou, Flora Botta, Gabriel Meshkinfam, Emma Vallejo, Andrew Jamison, Anna Zilahi, Shira Abramovich)
  • Numéro 1 (Loréna Bur, Hortense Raynal, Pierre Bégat, Zsófia Szatmári, Joep Polderman, Christopher A. Gellert, Elisa Chaim, Gabija Enciuté)
  • Numéro 0 (Lénaïg Cariou, Eloi Guibert, Alban Kacher, Yoleni André, Djurdja Raskovic, Stéphane Lambion, Victor Malzac, Camille Blanc, Mary Mussman)

© Point de chute. Tous les droits sont réservés ; la reproduction partielle ou complète des textes et autres contenus présents sur le site est strictement interdite sans l’autorisation écrite des auteurs et sans mention de la source. Toute personne contrevenant à ces dispositions s’expose à des poursuites judiciaires. Site fait à la main par Stéphane Lambion à Paris, à l’été 2020.